Archives du mot-clé APN

Vœux du président de l’APN

Eh oui encore une année de passée, ça nous rajeunit pas ma bonne mère…

Je sais bien que vous attendiez avec impatience la cérémonie des vœux du grand Kawan, j'avais un créneau à la TV mais je n'ai pas voulu faire d'ombre à notre cher tout bon excellent président. Sa côte de popularité commence à remonter et je ne voudrais pas lui imposer ma grandeur…

Normalement, si je suis le plan de mon confrère élyséen, je dois commencer par un bilan de l'année 2014. Eh bien tout comme mon bon ami François, j'ai fait de grandes réformes en 2014, mes pinceaux autrefois rangés à gauche sont désormais passés à droite. Je remercie à ce titre mes généreux donateurs pour les nouveaux modèles qu'ils m'ont fournis en 2014 et j'espère que cet investissement portera ses fruits en 2015.

Je dois quand même vous avouer que mon bilan financier 2014 est tout à fait catastrophique, pas l'ombre d'un rouble dévalué de bénéfice, pas la moindre adhésion à l'A.P.N et malgré une réduction de 50 % sur tous vos dons pas l'ombre d'un mécène en vu. L'art ne paie plus… Mon expert en communication me tarabuste depuis de longues semaines pour faire une action d'éclat afin que l'on parle de moi dans les médias. J'ai bien envisagé de faire un jihad graphique, de créer des œuvres à l'aide de sang humain recueilli lors d'attentat suicide. Mais on m'a fait comprendre que cela serait de mauvais goût, en plus je n'arrive même pas à avoir une barbe correcte. Et puis tout ça semble tellement banal en cette fin d'année, que faire pour paraître vraiment dingue ? J'attends vos suggestions.

Bon ! Suivant le plan de notre bon président, il faut maintenant que je parle des français qui souffrent dans notre pays. Ma première pensée va bien sûr aux patrons et en particulier à ceux du CAC40. Le pauvre CAC ne se porte pas très bien et en plus on accable notre bon patronat de réglementations qui les obligent à embaucher des conseillers juridiques et fiscaux. Le Luxembourg va peut être même demander aux multinationales de payer un peu plus de 0% d'impôts. Voilà bien des raisons d'être pessimiste quant à l'avenir de notre belle Europe.

Je n'oublie pas non plus les notaires, les pilotes d'Air France, les huissiers débordés de travail à cause de tous ces pauvres qui ne paient même pas leurs dettes. Si vous êtes comme moi, éprouvé par ces injustices je vous conseille d'envoyer un petit chèque à notre bon Pierre qui n'a même plus les moyens de se payer une campagne de pub pour la collecte de dons.

Pour les autres, je ne dirai rien, tout le monde s'en occupe, les restos du cœur, le secours populaire, ACF.. une armée de volontaires près à tout pour défendre les privilèges des pauvres.

Tournons nous vers les perspective 2015, je vous souhaite de très bon vœux pour 2015, une bonne santé (sinon ça va vous coûter un max), de l'amour (parce que ça coûte rien et que ça réchauffe), de l'argent (parce qu'il n'y a pas de honte à en avoir beaucoup quand on en donne un peu aux pauvres) et je vous recommande aussi une petite pointe d'humour, de réflexion et qui sait d'indignation et de révolte contre tous les assistés du système.

Et maintenant dix bonnes nouvelles prospectives pour que 2015 soit une année formidable.

  1. Hollande remonte de 10 points dans les sondages et atteint les 25 % de satisfaits. La courbe du chômage s'inverse de 0,0000001 point et permet l'embauche de deux travailleurs (un comme gardien de Philae à l’Élisée, un autre comme conseiller fiscal au MEDEF).

  2. Sarkozy gagne la médaille d'or du marathon judiciaire 2015 et réussit à enchaîner tous ses procès sans aucune condamnation.

  3. Marine le Pen explique son programme économique aux pauvres qui faisant une blague avec Durafour crématoire la brûle à Rouen.

  4. La conférence sur le climat est une réussite, tous les pays participants se mettent d'accord pour se revoir dans 4 ans à la conférence de Vladivostok.

  5. Vladimir Poutine repenti est béni par le pape, après son absolution il envahit l'Ukraine et déclenche la troisième guerre mondiale.

  6. La croissance est enfin de retour, grâce à des fonds européens on arrive à construire deux aéroport à Notre Dame des Landes et deux barrages dans le Tarn.

  7. La finance finit par trembler, François Hollande menace de poser nu dans les plus grands hebdomadaires financiers en compagnie de son ancienne compagne.

  8. Grâce au traité TAFTA (Traité Atlantique Fait pour les Transnationales Atlantiques), les Européens peuvent enfin déguster de vrais hamburgers à la viande de bœuf aux hormones et OGM.

  9. Le loukoum Coréen est victime du réchauffement climatique, il fond lors du défilé national pour son anniversaire, la population locale le transforme en barbe à papa.

  10. Enfin la dernière mais non la moindre, une race extra terrestre vient enfin à notre secours et nous sauve de l'autodestruction (Ouf il était temps…)

Allez, braves gens, vivez comme vous le pouvez faute de vivre comme vous le voulez, la vie serait un vrai bonheur sans tous ces exploiteurs, profiteurs, spéculateurs, emmerdeurs, pollueurs, égorgeurs et autres fanatiques de la foi ou de la productivité. Si tous les braves gens de la planète se donnaient la main et se prenaient en main au lieu de regarder leur voisin comme un potentiel ennemi ou concurrent et d'attendre le messie, le monde irait sans doute mieux. Les bons sentiments ne suffisent pas à changer le monde mais peut être suffisent t-ils à changer notre vision du monde ce qui n'est déjà pas si mal.

Pour vous détendre une petit vidéo de fin du monde.

http://clic.tv/2014-05-11/

Et puis mon coup de cœur musical de cette fin d'année

Et puis pour ceux qui ne connaisse pas encore la petite boutique de Kawan et pour convertir vos chèques de Noël en œuvres d'art qui traverseront les siècles.

Le Nawak Store

Petit sujet de réflexion pour briller en société.

Pour tous ceux qui n’ont pas suivi mon actualité dans les médias et qui veulent pouvoir briller dans la discussion auprès de leurs collègues à la rentrée sans évoquer les médailles des jeux olympiques ni même la météo des vacances, voilà une piste de réflexion que vous ne trouverez ni dans l’équipe, ni dans Gala, pas même dans Philosophie magazine.

Après une palpitante et intense année, une petite pause m’était indispensable pour réfléchir à l’avenir de L’APN(*) et pour poser les jalons de cette nouvelle saison qui s’annonce. Alors j’ai beaucoup pensé et toutes ces cogitations Nawakiennes m’ont amené à concevoir que peut-être il me faudrait méditer plus profondément sur mon existence en tant qu’entité Nawakienne et clarifier un certains nombre d’éléments dans ce cadre Nawakien.

Car il est clair que le monde Nawakien ne serait rien sans Nawak, mais étant avant tout une personnalité créée à partir de pas grand chose et destiné à retourner au néant, un mystère premier apparaît.

Comment le néant peut-il engendrer le néant et la pensée du néant qui, si elle n’est pas grand chose, n’est tout de même pas rien ?

Il y a donc là une matière première qui, bien que dépourvu d’existence propre, permet de conceptualiser une approche hégélienne du Nawakisme en tant qu’émanation du néant Nawakien primitif.

Car comme le dit ce bout en train d’Hegel dans sa « science de la logique »  « Le néant, en tant que ce néant immédiat, égal à soi-même, est de même, inversement, la même chose que l’être. La vérité de l’être, ainsi que du néant, est par suite l’unité des deux ; cette unité est le devenir. »

Bon quand on a dit ça, on a tout dit ou pas encore dit grand chose, tout dépend du point de vue où l’on se place.

Si, au sommet de la montagne, on regarde l’horizon alors l’altitude et l’ivresse des cimes nous procurent une vision grandiose du monde et tout soudain nous offre la conscience de notre petitesse, voire même de notre insignifiance. A contrario, coincé dans un ascenseur en panne et sans lumière avec une envie pressante, notre vessie comme notre ego se dilatent jusqu’à emplir l’ensemble de notre champs de conscience et finissent par déborder en éclaboussant nos voisins.

Bref n’est pas Hegel qui veut !

PS : Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi dans cette démonstration, je précise que mes entretiens avec Hegel ne sont pas encore publiés mais qu’un livre « Nawak pour les nuls » est en préparation.

 

        (*) APN : Association Planétaire Nawakienne